Depuis que je suis enceinte, je découvre à quel point on perd soudain tout droit au libre arbitre,tout le monde sait tout mieux que vous, sais mieux que vous ce que vous devez faire ou ne pas faire, manger ou pas, ressentir ou pas.

Personne lambda comme soignant, et c'est proportionnelle au nombre d'années d'études apparemment, donc j'ai viré mon gynéco. Mais je suis une personne raisonnable qui aime bien comprendre et qui essaie de faire preuve d'ampathie. J'essaie de relativiser et de comprendre les soignants mais des fois j'ai l'impression de demander la lune, pourtant j'attend juste qu'on me considere comme un être humain avec son libre arbitre et son intelligence et pas que comme un uterus.

Lors de mon rendez vous pour l'écho du 2e trimestre avec une sage femme pas très loin de mon bureau, nous sommes partie à temps mais l'adresse etant très mal faite, on a eu du mal à trouver, résultat on est arrivé avec 7 min de retard ( sans trop stresser, vu qu'avec tous les autres soignants malgrès notre ponctualité on a toujours poirauté entre 10 et 45 min, mais quand même j'aime pas être en retard).


Sauf que celle la, elle était à l'heure, et on a vite senti que déja notre retard n'étaitt pas bien vu. On s'installe et la je constate que j'ai oublié de prendre mon dossier de suivi (peut être le seule jour de toute ma grossesse ou je ne l'aurai pas eu sur moi) donc de nouveau ça coince.


Enfin bref, je m'installe sur la table, elle commence l'examen, en m'expliquant ce qu'elle voit, ce que je trouve super, mais bébé n'est pas dans la bonne position et elle n'arrive pas à voir ce qu'elle veux donc elle commence à s'enerver et finit par ...taper sur mon ventre avec la sonde !

J'en reste abasourdie, elle vient de taper sur mon ventre...Ce petit bout que je protège farouchement depuis des mois, qui n'a connu que l'haptonomie, donc que caresse, douceur et tendresse, vient de se prendre des coups !! alors oui ils ne sont pas si fort, et je me doute qu'ils n'ont pas fait mal à mon bébé (même s'ils m'ont fait mal à moi) mais quand même je suis ulcérée, je trouve ca très violent psychologiquement, d'autant que ça n'aura strictement aucun effet sur mon bébé et qu'au final c'est moi qui changerai de position, pour que la sage femme puisse faire correctement son travail.

Et pourtant je ne dis rien, encore honteuse d'être arrivée en retard et sans mon suivi. Mon homme, qui commence à me connaitre m'a vue me renfermer et me tendre, ne sais pas plus comment réagir que moi.

On paye, on sort et c'est la que je réalise que je n'ai rien fait, rien dis alors que j'aurai du.


Quelques jours passe, je digères, mon homme me dis qu'on y retournera pas pour la dernière écho mais je refuse. Il n'y a pas tant d'écho que ça dans le coin et puis mon manque de réaction me laisse un gout d'inachevé, je tente de prendre du recul et de me mettre à la place du soignant, pour elle c'est sans doute une habitude, elle n'a pas compris la portée de son geste, pour moi elle ne devrait pas faire ça, c'est irrespectueux mais je commence à comprendre comment une grosse partie des soignants sont formés : aux gestes techniques, pas forcement à l'empathie et à considérer leurs patients comme des êtres humains.

Et je me dis que si personne ne lui dis ça ne va pas changer.


Alors je reprend rendez vous avec elle pour la dernière écho. C'était hier, pendant une semaine j'ai répété mon speech dans ma tête, un peu stressée, le rdv arrive.


Cette fois on est bien à l'heure, et j'ai mon suivi, je lui donne, elle me demande de m'allonger mais je lui dis qu'avant j'aimerai aborder un point avec elle.


Je lui dis que je respecte son travail, que je conçois qu'elle ai une grosse responsabilité et un imperatif de rentabilité au vu de son appareillage qui me semble très technique et assez couteux, mais que j'ai très mal vécu qu'elle ai tapé sur mon ventre la dernière fois, que j'en ai souffert psychologiquement et physiquement et que je ne veux pas que ça se reproduise, que si mon bébé ne lui permet pas de tout voir, je préfére qu'elle me demande à moi de changer de position.

Elle me regarde, sourie, dis ok. Je ne sais pas si elle à compris, si elle va changer ses habitudes, ou si elle me prend juste pour une emmerdeuse mais au moins elle le sait maintenant.


L'examen se passe bien, mon bébé cache son visage derrière ses mains,je sens l’énervement de la sage femme et sourie quand elle ne peut s’empêcher de tapoter doucement avec la sonde contre mon ventre, je sens que cette pratique est très ancrée en elle, mais elle l'a fait avec légèreté avant de se rappeler ce que je lui ai dis, je pense. Au final encore une fois, je change de position pour qu'elle puisse voir ce qui importe, mais mon bébé n’enlèvera pas ses mains de devant son visage, pas de photo de son profil cette fois, pas grave, je préfère une écho respectueuse !