Melinawitch's faërie

23 juillet 2013

Chambre de bébé

A trois semaines du terme, je peaufine le trousseau de ma fille et la machine a coudre chauffe !
Petit aperçu

Une housse cocon pour le coussin d'allaitement afin de lui faire un lit d'appoint (tuto boule de laine créative)

Une housse de matelas a langer avec deux serviette de rechange (housse tissus serviette décathlon et tissus eponge biais)

Des coussinets d'allaitement ( tuto de l'arbre a bébé) deux épaisseurs d'éponge et une d'un simili pull

Reste a finir : son doudou, deux sorties de bain, le tour de lit, des lingettes nettoyantes et a démaquiller (pour moi)
En tricot : son plaid


19 juin 2013

écho et colère

Depuis que je suis enceinte, je découvre à quel point on perd soudain tout droit au libre arbitre,tout le monde sait tout mieux que vous, sais mieux que vous ce que vous devez faire ou ne pas faire, manger ou pas, ressentir ou pas.

Personne lambda comme soignant, et c'est proportionnelle au nombre d'années d'études apparemment, donc j'ai viré mon gynéco. Mais je suis une personne raisonnable qui aime bien comprendre et qui essaie de faire preuve d'ampathie. J'essaie de relativiser et de comprendre les soignants mais des fois j'ai l'impression de demander la lune, pourtant j'attend juste qu'on me considere comme un être humain avec son libre arbitre et son intelligence et pas que comme un uterus.

Lors de mon rendez vous pour l'écho du 2e trimestre avec une sage femme pas très loin de mon bureau, nous sommes partie à temps mais l'adresse etant très mal faite, on a eu du mal à trouver, résultat on est arrivé avec 7 min de retard ( sans trop stresser, vu qu'avec tous les autres soignants malgrès notre ponctualité on a toujours poirauté entre 10 et 45 min, mais quand même j'aime pas être en retard).


Sauf que celle la, elle était à l'heure, et on a vite senti que déja notre retard n'étaitt pas bien vu. On s'installe et la je constate que j'ai oublié de prendre mon dossier de suivi (peut être le seule jour de toute ma grossesse ou je ne l'aurai pas eu sur moi) donc de nouveau ça coince.


Enfin bref, je m'installe sur la table, elle commence l'examen, en m'expliquant ce qu'elle voit, ce que je trouve super, mais bébé n'est pas dans la bonne position et elle n'arrive pas à voir ce qu'elle veux donc elle commence à s'enerver et finit par ...taper sur mon ventre avec la sonde !

J'en reste abasourdie, elle vient de taper sur mon ventre...Ce petit bout que je protège farouchement depuis des mois, qui n'a connu que l'haptonomie, donc que caresse, douceur et tendresse, vient de se prendre des coups !! alors oui ils ne sont pas si fort, et je me doute qu'ils n'ont pas fait mal à mon bébé (même s'ils m'ont fait mal à moi) mais quand même je suis ulcérée, je trouve ca très violent psychologiquement, d'autant que ça n'aura strictement aucun effet sur mon bébé et qu'au final c'est moi qui changerai de position, pour que la sage femme puisse faire correctement son travail.

Et pourtant je ne dis rien, encore honteuse d'être arrivée en retard et sans mon suivi. Mon homme, qui commence à me connaitre m'a vue me renfermer et me tendre, ne sais pas plus comment réagir que moi.

On paye, on sort et c'est la que je réalise que je n'ai rien fait, rien dis alors que j'aurai du.


Quelques jours passe, je digères, mon homme me dis qu'on y retournera pas pour la dernière écho mais je refuse. Il n'y a pas tant d'écho que ça dans le coin et puis mon manque de réaction me laisse un gout d'inachevé, je tente de prendre du recul et de me mettre à la place du soignant, pour elle c'est sans doute une habitude, elle n'a pas compris la portée de son geste, pour moi elle ne devrait pas faire ça, c'est irrespectueux mais je commence à comprendre comment une grosse partie des soignants sont formés : aux gestes techniques, pas forcement à l'empathie et à considérer leurs patients comme des êtres humains.

Et je me dis que si personne ne lui dis ça ne va pas changer.


Alors je reprend rendez vous avec elle pour la dernière écho. C'était hier, pendant une semaine j'ai répété mon speech dans ma tête, un peu stressée, le rdv arrive.


Cette fois on est bien à l'heure, et j'ai mon suivi, je lui donne, elle me demande de m'allonger mais je lui dis qu'avant j'aimerai aborder un point avec elle.


Je lui dis que je respecte son travail, que je conçois qu'elle ai une grosse responsabilité et un imperatif de rentabilité au vu de son appareillage qui me semble très technique et assez couteux, mais que j'ai très mal vécu qu'elle ai tapé sur mon ventre la dernière fois, que j'en ai souffert psychologiquement et physiquement et que je ne veux pas que ça se reproduise, que si mon bébé ne lui permet pas de tout voir, je préfére qu'elle me demande à moi de changer de position.

Elle me regarde, sourie, dis ok. Je ne sais pas si elle à compris, si elle va changer ses habitudes, ou si elle me prend juste pour une emmerdeuse mais au moins elle le sait maintenant.


L'examen se passe bien, mon bébé cache son visage derrière ses mains,je sens l’énervement de la sage femme et sourie quand elle ne peut s’empêcher de tapoter doucement avec la sonde contre mon ventre, je sens que cette pratique est très ancrée en elle, mais elle l'a fait avec légèreté avant de se rappeler ce que je lui ai dis, je pense. Au final encore une fois, je change de position pour qu'elle puisse voir ce qui importe, mais mon bébé n’enlèvera pas ses mains de devant son visage, pas de photo de son profil cette fois, pas grave, je préfère une écho respectueuse !


Posté par melinawitch à 11:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juin 2013

toujours la

Voila un certain temps que la sorcière n'avait pas fait un tour sur son blog. Oui mais j'ai une excuse ma bonne dame, je suis enceinte voyez vous ! donc centrée sur mon nombril (qui au passage s'est vachement étiré, au point que j'ai découvert une terre vierge ... oui je parle de l'intérieur de mon nombril), et officiellement rentré dans mon troisième trimestre avec la fatigue qui l'accompagne (déja grosse dormeuse à la base, la entre les siestes et les nuits j'approche des 12h...).

Ma fille se porte bien, je ne sais pas si c'est le cas de tout les bébés mais elle est particulierement agitée et donne de sacré coup dans mon coté droit !!, je n'ai finalement pas eu mon concours, j'ai eu 10 aux grands oral et malgrès mes très bonnes notes aux autres épreuves, le coeff de cette épreuve est tel que ça n'a pas marché, après une petite remise en question ( l'oral est censé être ma matière forte, je ne vois pas du tout ou j'ai pu péchée et je ne le saurais jamais donc pour s'améliorer c'est compliqué) j'ai finalement décidé de regarder vers l'avenir : je l'aurai l'année prochaine (ba oui c'est bien connu s'occuper d'un bébé c'est l'idéal pour réviser !!!) en attendant j'ai donc pu me concentrer sur le futur chambre de ma fille qui à 2 mois de mon accouchement est ... comment dire... in progress !

Enfin bref je suis de retour avec un certain nombre de post et de mise à jour...et un article pour les vendredis intellos

 

Grammaire, orthographe et dictée

Dans mon premier article pour les vendredis intellos, je vous avais demandé d’être indulgente avec ma grammaire, sujet qui ferait l’objet d’un prochain article. Aujourd’hui je voudrais donc apporter ma modeste contribution sur le « cas » de l’apprentissage de l’orthographe, de la grammaire et de la conjugaison. Bien sur je ne peux parler qu’en mon nom.

J’ai lu avec intérêt l’article de sciences humaines « comment apprendre l’orthographe » par le titre alléché, pensant y trouver « LA » solution, mais j’ai été comment dire… frustrée !

Pourtant il commençait bien : « Le français est une langue compliquée, avec des règles alambiquées, des conjugaisons pleines de pièges et d’innombrables exceptions… Écrire sans – trop – de fautes nécessite d’acquérir des automatismes rigoureux et de maîtriser des règles complexes. »

jusque la je ne pouvais qu’être d’accord. Pour autant si l’article explique en quoi, apprendre le français est compliqué : « Comme dans tous les systèmes alphabétiques (1), des correspondances systématiques existent entre des lettres ou des graphèmes (2) (/ch/ ou /gn/) et les unités sonores (les phonèmes (3)). Dans un système idéal, un phonème correspondrait à une seule lettre, et inversement : en italien par exemple, le phonème /o/ s’écrit toujours « o ».
 » ce que tout ancien élève avait intuitivement compris. Il ne répond pas à son titre à savoir : comment apprendre l’orthographe.

L’article évoque ensuite l’apprentissage qui se fait en trois phases, et c’est la que mon cas personnel va rentrer en ligne de compte :

la première est l’acquisition du principe alphabétique autrement dis que b +a = ba, ma mère ayant eu des difficultés avec son professeur de CP et effarée par la méthode globale en vogue à mon époque avait décidé de m’apprendre à lire avec la  Methode Boscher l’été avant mon entrée au CP, ce qui fait que je savais lire en entrant au CP, bon compter et écrire c’était autre chose, ce qui fait que je ne me suis pas trop ennuyée durant ma première année d’école primaire.

En revanche, elle s’est pris beaucoup de remarques désagréable de la part de l’enseignante, ce qui fait qu’elle ne l’a pas fait pour mon petit frère qui malheureusement est tombé sur une très mauvaise enseignante, qui est à mon sens, en grande partie responsable de son dégoût pour les études qui le poursuit encore aujourd’hui. De la même manière la fille de mon compagnon est dyslexique, or outre ce problème, la encore elle a eu droit à la méthode globale qui sur une enfant avec ce problème a eu un effet désastreux, encore aujourd’hui elle « flashe » les mots, ce qui l’amène à « lire » des mots qui n’ont parfois aucun rapport avec ceux véritablement écris, simplement parce que ces mots avec les premières et dernières lettres en commun. Et que dire de mon petit cousin, qui en CP en est à sa 7e maîtresse.

J’ai ainsi forgée la certitude que s’il y a une année fondamentale c’est bien celle du CP et que l’apprentissage de la lecture est trop important pour être laissé aux mains de l’éducation nationale. C’est mon humble avis et je sais combien il peut porter à polémique, mais ma fille saura lire avant d’entrée au CP. Pour cet aspect de l’apprentissage du français je n’ai donc pas eu de problème, de plus, j’ai tout de suite aimé lire et ai commencé à lire avec avidité tout ce qui me tombait sous la main ; bibliothèque rose puis verte puis Mary Higgins Clark à 9 ans au grand désespoir de mon père qui trouvait que ce n’était pas de mon âge.

J’y ai donc gagné de maîtriser la seconde phase d’apprentissage (selon l’article) : la mémorisation de formes orthographiques, pour l’auteur « certains individus sont d’excellents lecteurs alors que leur production orthographique est de niveau très faible » mais pour ma part je suis convaincu que c’est ma soif de lecture qui m’a apporté autant de vocabulaire et si peu de problème avec l’orthographe. De plus quand je compare mon niveau d’orthographe en 6e avec celui de ma belle fille, qui dégoûté des efforts qu’elle doit produire pour arriver à lire, ne lis strictement rien, pas même de BD, je ne peux m’empêcher d’y voir un lien.

Enfin et c’est la mon problème, la troisième phase est celle du recours aux règles grammaticales : « Il s’agit là de savoir appliquer des règles, par exemple pour accorder les noms, les adjectifs et les verbes ou encore pour employer les formes verbales. L’impact de la manière dont elles sont enseignées sur la découverte, la mise en place et le fonctionnement de ces différentes dimensions reste en fait mal étudié et évalué »,

Je ne pourrais démentir l’auteur, en France, on ne sait pas comment rendre efficace l’enseignement de la grammaire, pourtant j’ai l’outrecuidance, d’avoir un avis.

Nos grands parents, écrivaient parfaitement et sans fautes, nous nous créons des générations entières d’adulte, honteux de leur façons d’écrire, alors qu’avaient nos ancêtres qui nous fait défaut aujourd’hui ? personnellement je pense que c’est la dictée.

Dans toute ma scolarité, je n’ai eu que deux enseignants qui m’ont fait faire des dictées, le premier en CM1, le second en 6e.

Et je vois le même schéma se reproduire avec ma belle fille : pas de dictée en revanche en 6e on lui fait lire « L’Épopée de Gilgamesh » ou l’illiade et l’odyssé, textes dont je ne déni pas la haute portée intellectuelle, mais dont la lecture est très difficile pour des enfants de 10 ans, j’ai moi même eux du mal à en comprendre certains passages, alors imaginez l’effet que cela peut produire sur des jeunes. Sans l’aide des parents pour aider à comprendre le texte, je n’ose imaginer ce que cela peut donner en classe.

Pourtant, même si la dictée n’est pas un exercice simple, elle aide, je pense à intégrer des automatismes, en effet mon problème n’est pas de ne pas connaître les règles de grammaire et de conjugaison mais simplement que si je pense à les appliquer, en même temps que j’écris, alors je perds le fil de ma pensée. Comme lorsqu’on apprend à conduire, au début on est tellement concentré sur le jeu des pieds et des pédales, que l’on est pas très attentif à la route, mais ensuite quand les pieds agissent tout seul sur les pédales, alors le cerveau est entièrement concentré sur la route. Ainsi mon prof de 6e avait détecté chez moi une forte propension aux fautes de « a et à, et et est, ou et où, son et sont »

Pendant mon année de 6e, chaque semaine, on avait une dictée, la première fois il comptait les fautes normalement, si la fois d’après on refaisait le même genre de fautes la on perdait 2 points, la fois d’après 4 points, puis 8 points… autant vous dire que j’ai eu des -40 en dictée cette année là, mais qu’aujourd’hui je ne fais plus ce genre de fautes. Pourquoi parce que c’était devenu un automatisme auquel je ne pensais plus.

Mes problèmes de grammaires et de conjugaison m’ont poursuivi toutes ma scolarité, sans plus me pénaliser que ça, je passais d’un 16 à un 14 en rédaction, pas assez dissuasif pour m’obliger à faire attention, et cela a continué jusqu’à mon arrivé dans la vie active. Imaginer la honte et la frustration qu’on ressent lorsqu’on se fait retoquer 5 fois de suite une note parce qu’il reste toujours des fautes.

De la même manière je pense qu’il faudrait revenir à des règles simples de grammaire et de conjugaison, mais répétée encore et encore. Quel est l’intérêt de savoir que telle phrase est une phrase simple ou complexe, relative de cause ou subordonnée de machin, quand on écris, on a pas le temps de se demandé si tel adjectif est épithète ou non, on dois juste se rappeler qu’il s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.

Aussi je pense sincèrement qu’un peu moins de « culture général » et un peu plus de dictée, et revenir aux règles de bases de la grammaire et de la conjugaison, ne pourrait que faire du bien à l’éducation de nos enfants… ou alors on abandonne totalement l’idée d’écrire sans faute et on dis merci aux correcteurs de grammaire de plus en plus perfectionné (je remercie au passage celui de « writer »)

02 juin 2013

S22

* prienne paienne

* apparition de la porte

* tellement vrai

* obsession ventrale

 

Posté par melinawitch à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 mai 2013

S21

* flan de poireau au basilic

* 7 mois et 1/2

* météo pourrie

* nurserie in progress

Posté par melinawitch à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



19 mai 2013

S20

* salade et ses trois tartines (ou comment accomoder les restes)

* un tigre dans mon jardin

* prinptemps quel printemps ?

* calin félin

Posté par melinawitch à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mai 2013

S19

* 7e mois

* Narbonne, sa cathédrale St Just et St pasteur et son donjon (148 marches même pas mal)

* Narbonne et son musée d'art et d'histoire

* Carcassonne

04 mai 2013

S18

* spa maison

* choucroute alsacienne

* les hospices de Strasbourg

* enfin un peu de soleil

Posté par melinawitch à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 avril 2013

S15

* brick épinard féta coriandre

* pizza champignon/gorgonzola/féta pate à pain maison

31 mars 2013

S13

* baeckeoffe entre amis sur une recette de ma belle mère

* paparazade de baby

* 5 mois et 1/2

Posté par melinawitch à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »